GAD : la déconstruction, étape majeure de la reconversion du site

03/05/2019

 

Le 02 mai 2019, un point presse a été organisé sur le site de l’ancien abattoir Gad à Lampaul Guimiliau (29), en présence notamment du Préfet du Finistère et du Président du Conseil régional

Pour les partenaires publics impliqués dans le projet, il s’agit de démontrer le rôle majeur des travaux de déconstruction et dépollution d’une partie du site, menés par l’EPF Bretagne, dans la dynamique collective engagée pour la reconversion du site. 

 

En 2013, la société Gad a été placée en redressement judiciaire, impliquant la fermeture de l’abattoir de Lampaul Guimiliau et la suppression de plus de 800 emplois. En parallèle des mesures d’accompagnement des salariés, la puissance publique s’est mobilisée pour éviter la transformation de ce site de grande ampleur (60 000 m²) en friche industrielle.

L’EPF Bretagne a ainsi été sollicité pour acquérir le bien. Afin de sécuriser ce portage, un accord cadre a été conclu en 2017 entre le Préfet de région, le président du Conseil régional, la présidente du Conseil départemental du Finistère, le président de l'Établissement public foncier (EPF), le président de l’EPCI et le président de la coopérative propriétaire du site. Cet accord précise notamment la répartition des coûts de déconstruction du site.

L’EPF Bretagne a démarré ces travaux mi-janvier 2019, pour une durée estimée à 6 mois. Conformément aux diagnostics initiés par l’EPF, la déconstruction concerne les bâtiments hauts de l’usine Gad (20 000 m²), anciens et difficilement réutilisables. La libération de ce secteur contribuera à la mise en valeur des bâtiments restants, plus récents, situés en partie bas du site. Les discussions se poursuivent pour définir des pistes de ré industrialisation de ce secteur.

Par cette action concertée avec un grand nombre d’acteurs publics du territoire, l’EPF Bretagne contribue à la requalification de cette friche industrielle de grande ampleur.

Ainsi selon le Préfet du Finistère, cette opération est « une belle illustration de L'intervention de l'établissement public foncier dans sa capacité à prendre en main la transformation d'un grand site industriel délaissé"

Pour le président du conseil régional, les travaux représentent la première étape « avant de pouvoir inventer l’aventure au futur de Lampaul-Guimiliau »

 

Retrouvez la vidéo des travaux de l’EPF Bretagne

https://youtu.be/YGZ7RmEG_7M

 

 

Lien vers le communiqué de presse

 

 

Publication à la une

L'acquisition des parcelles en état d'abandon manifeste