Bien en état d’abandon manifeste

En entrée de bourg, à proximité d’un lotissement communal et d’un équipement public, la commune a mandaté l’EPF Bretagne pour mener l’acquisition d’un ensemble bâti très dégradé de 3000m2.

Face à la complexité successorale, l’établissement a engagé une procédure de bien en état d’abandon manifeste.

La procédure a été initiée en 2017 et s’est poursuivie en 2021

La phase travaux devrait s’engager courant 2022

La déconstruction du bien permettra la réalisation par Finistère habitat d’un projet comprenant :

  • 7 logements
  • 4 cellules commerces/services
  • 1 halle couverte

Cette opération permettra de contribuer à la redynamisation du centre-bourg.

Un nouvel avenir

En 2013, la société Gad a été placée en redressement judiciaire, impliquant la fermeture de l’abattoir de Lampaul-Guimiliau et la suppression de plus de 800 emplois. En parallèle des mesures d’accompagnement des salariés, la puissance publique s’est mobilisée pour éviter la transformation de ce site de grande ampleur (60 000 m²) en friche industrielle.

L’EPF Bretagne a ainsi été sollicité pour acquérir le bien. Afin de sécuriser ce portage, un accord cadre a été conclu en 2017 entre le Préfet de région, le président du Conseil régional, la présidente du Conseil départemental du Finistère, le président de l’Établissement public foncier, le président de l’EPCI et le président de la coopérative propriétaire du site. Cet accord précisait notamment la répartition des coûts de déconstruction du site.

L’EPF Bretagne a démarré la démolition de la partie la plus ancienne des bâtiments courant 2019. Elle s’est achevée en janvier 2020. Comme indiqué dans les diagnostics initiés par l’EPF, la déconstruction concernait les bâtiments hauts de l’usine Gad (20 000 m²), anciens et difficilement réutilisables.

La libération de ce secteur devait contribuer à la mise en valeur des bâtiments restants, plus récents, situés en partie basse du site. Une première opération en partenariat avec SEMBREIZH et la communauté de communes avait permis l’installation temporaire de l’entreprise MOWI en attente de la construction d’une nouvelle usine à proximité.

Le 6 avril 2021, la Cooperl a annoncé l’acquisition du foncier nécessaire pour la création d’une usine neuve sur ce même site. C’est une nouvelle page industrielle qui s’ouvre dans le Nord Finistère prometteuse de nombreux emplois et d’une réutilisation de foncier en friche. Par cette action concertée avec un grand nombre d’acteurs publics du territoire, l’EPF Bretagne a contribué à la requalification de cette friche industrielle de grande ampleur en mettant à disposition un foncier industriel à nouveau exploitable. 

Ancienne Usine

Redon a contractualisé en 2012 avec l’EPF Bretagne pour l’acquisition d’un ensemble de bâtiments à vocation industrielle situé sur le quartier de la gare. Après une longue phase de négociation, l’EPF Bretagne est devenu propriétaire en février 2019.

L’EPF a ensuite été mandaté pour mener les travaux de déconstruction des bâtiments. Le site était ainsi composé de deux bâtiments frigorifiques représentant 12600 m2 de surface de plancher. L’ensemble était en mauvais état puisque qu’un incendie avait, quelques années plus tôt, entrainé une destruction partielle des bâtiments.

Ce chantier s’est déroulé de novembre 2019 à août 2020. Le chantier n’a que peu été impacté par la crise sanitaire, l’entreprise ayant rapidement proposé à l’EPF, des moyens de respecter les protocoles sanitaires imposés. Une solution technique innovante de concassages des bétons et de rachat de ceux-ci par l’entreprise a permis à l’EPF Bretagne de réaliser de substantielles économies financières pour le projet.

Un chantier de dépollution de sol sera enfin mené en 2021 permettant ainsi à la commune de Redon réaliser sur le site un projet d’ensemble immobilier à vocation mixte logement / tertiaire.

Développement d’un projet en site contraint

Suite à l’achat d’un ancien garage sur la ville de Lamballe fin 2019, l’EPF Bretagne a mené les travaux destinés à désamianter, curer et déconstruire l’ensemble des bâtiments sur site représentant 4415 m2 de plancher. Les travaux ont démarré en avril 2020 et se sont achevés en septembre 2020.

La particularité de ce site résidait dans la présence d’une pollution importante aux hydrocarbures dans les sols. La présence de cette pollution a imposé une précaution accrue lors de la déconstruction afin d’en éviter la dispersion, d’autant que le chantier se trouvait à proximité immédiate du Gouessant, rivière traversant Lamballe. Cette pollution nécessitera un traitement dans un second temps (en 2021), postérieurement aux travaux de déconstruction.

Ce projet s’inscrit dans le projet de redynamisation du quartier rive Gauche de Lamballe visant à renouveler une offre de logements. 26 logements sont prévus sur cette emprise de 1.3 ha.

Cession d’un nouveau quartier

La cession de la première tranche du futur quartier à la ville de Lorient a été signée le 21 mai 2021. L’usufruit de deux autres secteurs a également été cédé à la ville pour lui permettre la construction de la chaufferie bois et des réseaux. Les autres cessions devrait s’étaler jusqu’en 2028, permettant ainsi la concrétisation d’une opération conséquente, démarrée en XXX

Ainsi, Au terme d’études pré-opérationnelles, la collectivité avait sollicité l’EPF pour – un ancien site hospitalier comprenant 26 bâtiments répartis sur un site de 7,5 ha.

Le chantier de déconstruction du site s’est étalé entre 2014 et 2018, en trois phases, permettant la mise à nu de la parcelle qui comprenait 26 bâtiments répartis sur 7,5 hectares.

 La collectivité y envisage la création d’un nouveau quartier qui comprendra – 700 logements à l’horizon 2034, une chaufferie bois collective, des panneaux photovoltaïques et un parc urbain.

 La 1ère tranche verra la construction de 162 logements locatifs sociaux et en accessibilité.

Ancien Dépôt Agricole

GRAND FOUGERAY a signé en 2019 une convention opérationnelle avec l’EPF Bretagne pour l’acquisition d’un ensemble de bâtiments et dépôt agricoles sur le quartier de Moisdon.

A la suite de l’acquisition, l’établissement y a été mandaté pour mener les travaux de déconstruction du site de cet ensemble. Les travaux se sont déroulés de novembre 2020 à août 2021.

Le site était composé de silos à grain et de bâtiments de stockage grande hauteur avec des toitures amiantées en plein centre bourg.

Ces travaux précèdent un chantier d’aménagement que va conduire le bailleur NEOTOA pour le compte de la ville de Grand Fougeray. Un nouveau quartier développant 9 logements pour personnes âgées et jeunes travailleurs verra le jour à la suite à cette opération.

Reconquête d’une friche avicole en centre bourg

Ce sont plus de 2 ha d’une friche avicole (couvoirs et bâtiments administratifs) qui défigure la commune déléguée de St-Goueno. Cette friche inoccupée depuis 2002 suite à un incendie a été proposée par la commune nouvelle du Mené aux instances de l’EPF pour y créer après déconstruction la Création d’un centre de formations pour les métiers de la viande, projet de co-investissement entre un groupe privé (Abalone) et Breizh Immo. Ce projet de centre est fortement soutenu par la Région Bretagne

Le projet pourrait être complété par la création d’une centrale photovoltaïque sur la partie sud à la place du bâtiment démoli. Face aux défis et aux aléas de la déconstruction et du désamiantage, l’EPF a été autorisé à intervenir aux cotés de la commune au plus vite, les couts devant se préciser au moment de la validation de la convention opérationnelle.