Le plus gros chantier de l'EPF

24/02/2014

 

L’EPFB mène, à Lorient, sa plus importante opération depuis sa création en 2009. Les travaux de dépollution et déconstruction de l’ancien hôpital de Bodélio viennent de démarrer, pour une durée de deux ans environ. Ce site de plus de 7 hectares en centre-ville pourra ensuite accueillir un nouveau quartier résidentiel.

 

Vingt-six bâtiments sur 7,5 hectares en plein cœur de Lorient : l’ancien hôpital de Bodélio, qui doit être démoli suite au transfert de ses activités vers le site du Scorff dans le cadre de la modernisation des équipements hospitaliers, représente un chantier considérable. Et une opportunité remarquable pour la Ville, qui prévoit d’y réaliser un nouveau quartier résidentiel. Aussi la communauté d’agglomération du Pays de Lorient a-t-elle confié à l’EPFB la lourde mission de préparer le site en vue de ce projet de renouvellement urbain.

 

Site de l'ancien hôpital de Bodélio

 

Préserver la mémoire des lieux

 

L’opération a débuté concrètement en 2013, par des sondages de sol et une analyse du bâti qui a révélé la présence d’amiante et de plomb, obligeant l’EPFB à dépolluer, en plus de déconstruire, le site. Celui-ci a alors été sécurisé au moyen de clôtures, de barrières et de caméras de vidéosurveillance, afin d’éviter tout danger ou intrusion.

La première phase de travaux a été lancée le 24 février 2014. Assez brève, elle vise essentiellement à préparer le terrain en dégageant des accès pour les engins de chantier. La déconstruction proprement dite démarrera avec la phase 2 (bâtiments périphériques), probablement avant l’été 2014 et se poursuivra avec la phase 3 (bâtiments centraux), jusqu’à fin 2015. La chapelle, le porche qui symbolisait l’entrée de l’hôpital et la majeure partie du mur d’enceinte seront conservés pour préserver la mémoire des lieux.

 

Entrée de l'hôpital de Bodelio

 

Un site « prêt à l’emploi »

 

C’est un site « prêt à l’emploi » que l’EPFB livrera alors à la Ville et/ou aux aménageurs. Sa mutation en quartier résidentiel pourrait débuter à l’horizon 2016 et durera de dix à quinze ans. Il s’agit en effet de construire pas moins de 800 logements – dont 160 locatifs sociaux et 200 en accession à coût maîtrisé –, de créer un parc de 1,5 hectare et de proposer 1 500 m2 de surfaces pour des services ou des commerces de proximité…

 

Le site de la ville de Lorient / Le site du centre hospitalier de Bretagne sud